Éducation, un outil d’évaluation en ligne

Dans le milieu scolaire, le processus d’apprentissage des apprenants doit faire l’objet d’un contrôle continu par les équipes pédagogiques, et ceci tout au long de l’année scolaire. Il s’agit là de pratiques pédagogiques visant, pour les professeurs des écoles, à évaluer les acquis de leurs élèves, afin d’aider ces derniers à avoir un socle commun de connaissances.

Cela concerne tous les élèves des établissements publics et privés, à tous les niveaux du système scolaire français mais aussi ailleurs. Il peut s’agir d’une école primaire, d’une école maternelle, d’une école élémentaire, d’un lycée ou d’un collège ; l’évaluation des acquis des élèves est une étape importante dans leur vie scolaire, et démontre d’ailleurs le niveau de leurs connaissances et compétences. De cette façon, les élèves en difficulté, ou souffrant de TDAH, pourront plus rapidement bénéficier de cours de soutien, après la salle de classe.

Évaluer ses élèves en ligne

Dans le système éducatif, l’évaluation des élèves en ligne du niveau scolaire peut se faire grâce au logiciel « Je lève la main ». Il s’agit d’une plateforme d’évaluation formative simple à utiliser pour tous et universelle. Elle est tout à fait compatible avec les appareils pourvus d’une connexion internet.

Éducation, un outil d'évaluation en ligne

L’outil d’évaluation des compétences « Je lève la main » met à la disposition de l’équipe pédagogique des fonctionnalités de quiz très diversifiées et très complètes, lui permettant de faire des présentations et d’évaluer les élèves.

Les résultats des élèves sont stockés dans un espace cloud et les enseignants pourront les consulter tranquillement après la session. Selon le type d’évaluation, l’enseignant peut également déterminer les compétences des élèves, leurs acquis scolaires, et aussi les points à améliorer.

Les quiz d’évaluation des besoins peuvent être partagés à chaque élève,mais aussi réutilisés par tout enseignant. Notons que cette application informatique est gratuite pour les établissements scolaires qui dépendent de l’Éducation nationale ou qui sont sous contrat jusqu’au niveau du baccalauréat.

L’utilisation d’un boîtier pour vos quiz interactifs

Lors de l’évaluation des acquis des élèves, des boîtiers à longue portée peuvent être utilisés. Ils font plus de 50 mètres et marchent en radiofréquences. Ainsi, plus de 250 utilisateurs ont la possibilité de voter simultanément.

Moins sensible à la lumière ambiante, la technologie des radiofréquences est nettement meilleure que la technologie infrarouge. Les boîtiers de chez Speechi sont dotés de piles classiques, avec un coût inférieur.

Le logiciel d’évaluation « Je Lève La Main » sur un écran interactif

Des applications concrètes en classe

Pour le suivi des acquis à travers l’outil d’évaluation des élèves, pas besoin d’un grand niveau de maîtrise ni de connaissances techniques particulières. Comme exemple, des applications peuvent être définies. Cela concerne souvent la prise de niveau et le test de progression. Pour le premier, le chargé de cours peut faire passer un ensemble de quiz à différents groupes d’élèves. Divers graphiques et tableaux permettront alors d’observer les performances des élèves et de les comparer aux autres.

Au cours de leur travail, les élèves peuvent faire une auto-évaluation et comparer leurs résultats d’apprentissage à ceux de leurs camarades qui ont passé le même test. L’Éducation nationale n’a rien contre l’outil d’évaluation en ligne, surtout qu’il permet de comparer le niveau des élèves, mais aussi les besoins de ceux-ci, qu’ils soient d’établissement public ou privé.

Concernant le test de progression, il s’agit d’évaluer les acquis de chaque enfant dans un échantillon d’élèves lors du parcours, scolaire avec un premier quiz qui va définir le niveau initial, puis d’un autre qui définira le niveau final. De cette façon, quel que soit le système éducatif, les enseignants pourront noter les élèves et, grâce aux compétences et acquis des élèves, ils sauront adapter leur enseignement durant toute la scolarité.